dans la marge le site


Renaud - Rouge sang

Publié le samedi 4 novembre 2006

J’ai été Renaudphile, je le confesse ; au point d’acquérir l’intégrale en forme de distributeur de cahouètes et tous les albums sortis depuis. Mais l’évolution du bonhomme m’a beaucoup déçu : non que je l’ai jamais pris pour un vrai militant politique, mais je croyais qu’il était au moins sincère et cohérent. Son retour de l’enfer, avec le disque précédent, "Boucan d’enfer", avait un côté attachant, même s’il était extrêmement narcissique et larmoyant. On y trouvait cependant moins de chansons vraiment réussies et c’est surtout le travail d’illustration et de conception de la pochette de Titouan Lamazou qui emportait l’adhésion. Sa prise de position contre l’échange musical sur le net (le peer-to-peer) l’a rangé déjà dans le camp des possédants qui ne veulent surtout pas lacher leur rente de situation. Son engagement pour le "oui" à la constitution européenne, libérale et antisociale, a fini de détruire le masque de l’icône des années 1970. Sa chanson-phare du dernier album "Les bobos", où il termine en confessant qu’il en est bien un par certains côtés, est au moins claire. Une chanson à la Delerm justement, qu’il critique dans le texte, sans aucune imagination, qui n’est qu’une énumération de clichés et de marques "tendance". Où est l’auteur d’"Hexagone" ou de "Gérard Lambert" ?

(JPG)

En fait, en achetant ce double CD, je n’avais guère d’illusion,car j’avais déjà entendu le "tube" en avant-première et sa pauvreté d’imagination m’avait frappé. Mais, par fidélité à mes admirations, je l’ai quand même acquis. Je ne regrette pas ; mais comme dit mon fils, qu’est pas un con puisque c’est mon fils, c’est un album de Killofer, le dessinateur, que j’ai acheté, avec deux CD promotionnels dedans ! Car au plan du livret, c’est une pure merveille ! Killofer a fait les dessins qui illustrent chaque chanson et il a aussi fait le graphisme des textes. Vraiment très réussi. Devraient le sortir en album, sans la zique, ça marcherait du feu de Dieu !

allez donc voir là-bas s’il y est : http://fr.wikipedia.org/wiki/Killofer

La chanson là-dedans ? 24 titres, dont malheureusement presque rien à sauver. Exceptons "Dans la jungle" (qui nous est servie dans une version espagnole à mourir de rire, j’espère que c’est du second degré !) dont le sujet fort emporte le morceau. Des navets sublimes assez nombreux du style "A la close", pub minable sur la cantine de Renaud, la "Closerie des Lilas", ou "Pas de dimanches" qui voudrait parler des agriculteurs, mais qui est un ramassis de stéréotypes lamentables de bobo urbain - burck !. Une série volumineuse de chanson de vieux beau habité par le démon de minuit qui célèbre la renaissance de ses érections post-Ricard : "Ma blonde", "Danser à Rome" ou "Rien à te mettre"... Si encore c’était bien fait ; mais la rime est pauvre et l’idée indigente... Des imitations sans talent de ce qu’il réussissait il y vingt ans ("o tempora, o mores" ou "tempus fugit" comme disaient les Latins) : "Elle est facho", pitoyable peinture qui se veut réaliste d’une électrice paumée entre Le Pen et Sarko, "J’ai retrouvé mon flingue" (t’aurais mieux fait de le laisser où il était, papy !) qui enfile les idées reçues à la manière du "Point" ou du "Nouvel Obs". Bref arrêtons le massacre !

Une seule chanson était très bien partie, bien que pas du tout originale puisque parfait contretype de la chansons de Souchon "Foule sentimentale". Il s’agit de "Sentimentale mon cul !", qui décrit tout le danger des foules et des réactions de masse. Il y a des remarques très pertinentes, et on se dit "ouf ! y’en aura au moins une à sauver !". Et patatrac ! on arrive à la conclusion que je vous livre dans le texte :

" Foule qui d’une seule voix

aussi pourrie que la mienne

Assassine "Manu "Morgane de toi"

Pourvu qu’elle soit toujours là

Dans ma tournée prochaine

Ma foule sentimentale à moi"

Comment peut-on se trahir ainsi dans le même texte ? Baisser le pantalon à ce point devant le pognon ? Seul Renaud a la réponse, mais elle ne m’intéresse pas. La seule chanson potable du disque finit dans le racolage le plus abject. Sûr que l’abus de boisson anisée a vraiment un gros impact sur les cellules crérébrales ! Bien sûr pour ne pas finir sur cet appel démagogique, il ajoute quatre derniers vers, mais sans aucun intérêt réel.

Donc, côté chanson, rien à sauver, un disque banal qui fonctionne sur des recettes et sans talents. Côté chanteur, c’est au moins aussi faux que d’habitude, masi ça passe moins car on n’est pas captivé par les textes. Et côté musique, le malheureux mais valeureux Jean-Pierre Buccolo ("Titi" pour les intimes) fait ce qu’il peu, mais il n’arrive pas à accoucher d’une seule mélodie oiriginale, lui aussi ressasse. Que ce soit chanson, chanteur,musique ou musiciens, ce disque est insignifiant. On n’a même pas envie de le mettre sur le net en MP3 pour le partager, t’inquiète pas Renaud !

Ecoutez-bien le journal télévisé, m’étonnerait pas qu’en décembre ils nous annoncent la participation de Renaud, au "Paris -Dakar", formidable aventure humaine !

Renaud - Rouge sang - EMI 09463714362

pour vraiment vous marrer, allez donc faire un tour à l’adresse suivante :

http://www.rougesang.fr/opendisc/index.php

attention c’est peut-être réservé aux propriétaires légaux de cet inappréciable disque !




repondre à l'articleimprimer l'article








Plan du site avec articles.
RSS 2.0

Mes autres sites :
 Geographica
 Pensée libre
 Little Romania
 Bibliatheque
 Le Blog à Jean-mi